Actualités

Conception et design industriel : Les 5 erreurs courantes à éviter pour les startups

DB+
"

Ah, la conception industrielle Cette étape cruciale mais parfois intimidante dans le développement d’un nouveau produit. Surtout quand on est une jeune pousse tout feu tout flamme, avec plein d’idées révolutionnaires mais pas forcément toutes les ficelles du métier. Pas de panique ! On va vous aider à naviguer dans ce monde merveilleux du design industriel. Attachez vos ceintures, on embarque pour un voyage au cœur des 5 erreurs techniques à éviter absolument.

Négliger l’importance d’un bon cahier des charges

Tout commence par là : le cahier des charges. C’est un peu la bible de votre projet, le document qui va guider toutes les étapes de conception. Négliger cette phase préliminaire, c’est comme partir en randonnée sans carte ni boussole. Au mieux, vous allez tourner en rond. Au pire, vous allez vous perdre dans des contrées hostiles.

Alors, prenez le temps de bien définir vos besoins, vos contraintes, vos objectifs. Impliquez toutes les parties prenantes, du marketing à la production. Un cahier des charges exhaustif et précis, c’est la clé pour un produit bien conçu.

Astuce n°1 : Le workshop, votre meilleur ami

Chez MagDesign, on est fan des workshops en amont du projet. C’est l’occasion rêvée de réunir toutes les expertises autour de la table, de confronter les idées et de s’accorder sur une vision commune. Un bon workshop, c’est 50% de votre cahier des charges déjà bouclé ! Cela nous permet de comprendre/cerner votre projet à 100%.

Sous-estimer les normes et les standards

Ah, les normes… Ces contraignantes règles qui régissent le monde mystérieux de la conception industrielle. Pourtant, croyez-nous, elles sont vos alliées ! Rien de tel qu’un sketch pour éviter les malentendus avec vos partenaires et accélérer la fabrication.

Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y avoir quelques règles de présentation conventionnelles qui font l’objet de normes officielles, en France par l’AFNOR.

Attention il n’y a pas de rapport entre les normes de dessin industriel (ISO) et les normes et certifications à passer pour un produit (AFNOR)

Alors, avant de vous lancer, prenez le temps de vous familiariser avec les conventions de votre secteur. Vos équipes et fournisseurs vous en seront reconnaissants !

Astuce n°2 : Une checklist des normes à respecter

Ça peut vite devenir le bazar entre l’ISO, les DIN, les NF… Notre conseil : établissez une checklist des principales normes qui s’appliquent à votre projet. Comme ça, pas de surprise au moment de soumettre vos plans !

Il ne faut pas faire de confusion entre les normes qui régissent un dessin technique et celles qui concernent la certification d’un produit avant mise sur le marché.

Oublier les contraintes de fabrication

Un beau dessin, c’est bien. Mais un dessin fabricable, c’est mieux ! Trop souvent, dans le feu de l’action créative, on en oublie les réalités de la production. Résultat : on se retrouve avec un superbe plan 3D… mais impossible à industrialiser.

Pensez dès la conception aux matériaux, aux procédés, à l’outillage disponible. Impliquez vos ingénieurs, techniciens et bien sur designers industriels. Après tout, ce sont eux les experts !

Astuce n°3 : Des revues de projet régulières

Pour éviter les mauvaises surprises, rien ne vaut des revues de projet régulières avec vos équipes techniques. L’occasion de valider la faisabilité de vos idées, d’anticiper les problèmes et d’optimiser les coûts. C’est toujours plus facile de modifier un fichier CAO qu’un moule d’injection !

Négliger les tolérances et les ajustements

Les tolérances, c’est un peu les « détails qui tuent » du dessin industriel. Une cote mal tolérancée, et c’est toute votre chaîne d’assemblage qui s’enraye. Pourtant, quand on débute, difficile de s’y retrouver dans cette jungle de ± 0,1 et autres jeux d’ajustements.

N’hésitez pas à vous faire épauler par des spécialistes. Ils sauront vous guider dans le choix des tolérances adaptées à votre besoin, pour trouver le juste équilibre entre qualité et coût.

Le saviez-vous ?
Une tolérance trop serrée peut faire exploser le prix de vos pièces. Par exemple, passer d’une tolérance de ± 0,1 mm à ± 0,05 mm peut augmenter le coût de 30 à 50% !

Sauter les étapes de validation

Le prototype parfait du premier coup, ça n’existe pas. Enfin si, mais seulement dans les rêves des ingénieurs. Dans la vraie vie, le développement d’un produit, c’est un processus itératif. Maquettes, prototypes, préséries… Chaque étape est l’occasion de tester, d’apprendre et d’améliorer.

Alors, ne soyez pas trop pressé ! Prévoyez le temps et le budget nécessaires pour ces phases de validation. Elles vous éviteront bien des soucis au moment du lancement.

Même si le projet n’est pas abouti, ni définitif, vous pourrez utiliser l’ensemble des éléments de la phase Construction si vous ressentez le besoin de tester un marché, ou encore de convaincre des financiers du bien fondé de votre idée.

Astuce n°4 : Pensez « modulaire » !

Pour gagner du temps et limiter les risques, structurez votre projet en modules indépendants. Comme ça, vous pouvez avancer en parallèle et tester chaque sous-ensemble séparément. Une approche agile qui a fait ses preuves !

Ne pas oublier 
Garder quand même un lien entre les modules pour que l’assemblage de ces sous-ensembles se passe sans encombre.

Astuce n°5 : L’impression 3D, votre alliée

Pour vos premiers prototypes, pensez à l’impression 3D ! C’est rapide, peu coûteux et ça permet de valider la géométrie de vos pièces avant de passer à la production en série. Avec un peu d’habitude, vous pourrez même imprimer directement vos fichiers CAO.

Voilà, vous savez tout ! Enfin presque… La conception industrielle, c’est un art qui se perfectionne avec l’expérience. Mais en évitant ces quelques écueils, vous mettez toutes les chances de votre côté pour transformer vos idées en succès commerciaux. Et si vous avez encore un doute, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels comme les experts de Mag Design. Ils seront ravis de vous guider dans cette passionnante aventure !

Cas concrets : les startups qui ont évité les pièges

Chez Mag Design, on a accompagné de nombreuses entreprises innovantes dans leur développement produit. En appliquant les bons conseils de magDesign au bon moment, elles ont su transformer l’essai. Petite revue d’effectif.

À retenir 
Ce qu’il faut retenir de ces exemples, c’est qu’un projet de développement produit, ça ne s’improvise pas. Ça se construit, étape par étape, en impliquant les bonnes expertises au bon moment. C’est un processus exigeant, qui demande rigueur, méthode et agilité. Mais avec les bons outils et les bons conseils, c’est à la portée de toutes les entreprises, même les plus jeunes


Startup A : Le pouvoir d’un cahier des charges béton

Quand cette jeune pousse spécialisée dans les objets connectés est venue nous voir, elle avait un projet innovant mais encore un peu flou. En organisant un workshop impliquant toutes les parties prenantes (marketing, R&D, production…), nous avons pu les aider à clarifier leur cible, leurs contraintes et leurs objectifs. Un vrai cahier des charges en béton armé, qui a servi de guide tout au long du développement. Résultat : un produit parfaitement adapté à son marché cible et un lancement réussi !

Startup B : L’importance des revues de projet

Ici, c’est un classique : un entrepreneur passionné, des idées révolutionnaires… mais une tendance à s’emballer un peu vite. En instaurant des revues de projet régulières avec nos experts, on a pu les aider à garder les pieds sur terre. À chaque étape, on validait ensemble la faisabilité technique et économique des options envisagées. Un vrai travail d’équipe, qui leur a évité pas mal d’erreurs coûteuses !

Startup C : Les vertus du prototypage intelligent

Chez cette startup, on avait affaire à des perfectionnistes. Leur produit était génial, mais ils voulaient absolument tout valider avant de se lancer. Le risque ? Perdre un temps précieux et se faire doubler par la concurrence. En les orientant vers des outils de prototypage rapide comme l’impression 3D, on leur a permis d’accélérer leur développement sans sacrifier la qualité. Ils ont pu tester, apprendre et itérer en un temps record. Et devenir les premiers sur leur marché !

Discutons en ensemble

Le plus important, c’est d’être à l’écoute de ses clients, de son marché, et de ses équipes. De se poser les bonnes questions, au bon moment. Et de ne pas avoir peur de se remettre en question, pour toujours s’améliorer. Chez Mag Design, c’est notre philosophie. Plus que des prestataires, on se voit comme les partenaires de nos clients. On est là pour les challenger, les guider, les inspirer. Pour les aider à créer les produits et les expériences qui feront la différence.

Alors, si vous aussi vous voulez vous lancer dans l’aventure du développement produit, n’hésitez pas à travailler avec des professionnels. C’est le meilleur moyen de transformer vos idées en succès, en évitant les pièges et les faux pas. Chez Mag Design, notre porte est toujours ouverte aux aventuriers de l’innovation. Ensemble, on peut repousser les limites du possible et inventer les produits qui feront le monde de demain !

Article suivant
Top 5 des logiciels de CAO pour concevoir votre produit innovant en 2024
Nous avons sélectionné pour vous les 5 meilleurs logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) pour le design industriel.
mag-design-site-web-actualites-Top-5-des-logiciels-de-CAO-pour-concevoir-votre-produit-innovant-en-2024

Restons en contact

Nous serons ravis de vous recontacter

DB+

Une question ? Un projet ? Ou tout simplement l’envie d’échanger autour d’un café ? N’hésitez plus laissez nous votre e-mail et nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

    DB+